Dans la presse et sur le web

Recommandez cette page sur :

2010

• Reconnaissance: Pourquoi on ne reconnaît pas votre travail 

Aurélie Tachot, Cadremploi, 5 novembre 2010

Ce n'est pas un mystère. Une bonne valorisation améliore le bien être des employés mais aussi la performance des entreprises : « cela entraine une baisse de l'absentéisme, une diminution du turnover, ainsi que l'amélioration du climat social et de l'image employeur », expliquait Christophe Laval, fondateur du cabinet conseil VPHR, à l'occasion du 13e Congrès mondial des ressources humaines de Montréal en septembre dernier.

• La reconnaissance au travail : pratiques internationales et différences culturelles

par Christophe Laval, Effectif, volume 13, numéro 4, septembre/octobre 2010

La reconnaissance au travail est encore loin d’être entrée dans les mœurs de toutes les entreprises. Elle est parfois perçue par les gestionnaires comme relevant de la psychologie ou de la philosophie ou comme une perte de temps, alors qu’il s’agit d’une véritable pratique de gestion au service du mieux-être des employés et de la performance économique des entreprises. Au delà des principes d’humanisme et de morale, on parle ici d’intérêts mutuels et d’efficacité générée par l’engagement de tous.

• Le langage de la communication interne

par Jeanne Bordeau, Blog de l'Institut de la qualité de l'expression, octobre 2010

Christophe Laval dans Plaidoyer pour la reconnaissance au travail (éditions www.livrebusiness.com, 2008) précise bien que les mots de remerciement ou d’encouragement sont étroitement associés à un sens. Il ne s’agit aucunement de monnaie de singe. L’auteur affirme au contraire la nécessité d’une relation sincère, réciproque et personnalisée. 

• Recognition trends to embrace (or avoid)

Peter Hart, HR Canadian Reporter, October 4, 2010

A century ago, recognition programs were a sales channel for manufacturers to sell pins, rings, jewelry and watches. Over the years, other manufacturers realized the value of this channel so programs started to include luggage, crystal and other luxury goods. Current recognition and reward programs often feature all of the above and just about any other product or service available.

• RH sans limites au Congrès mondial des ressources humaines

par Thibaud Viotte, Association Nationale des DRH, 1er octobre 2010

60 pays représentés, 3200 participants dont une délégation d’une trentaine de DRH français accompagnée du président et de la déléguée de l’ANDRH, des représentants de l’Afrique de l’ouest, de la FMRH, le président de l’EAPM… : le 13e congrès mondial organisé par la WFPMA (World Federation of People Management) porte bien son nom : RH sans limites.

• L'argent ne fait pas tout! Des pratiques internationales innovantes de reconnaissance non-monétaire

par Christophe Laval, Personnel, septembre 2010

La reconnaissance monétaire occupe en général une grande place dans les politiques « Compensation & Benefits » des entreprises. Elle est bien sûr indispensable pour s'assurer que la politique de rémunération rémunère ses salariés de façon compétitive par rapport au marché sur lequel on opère. Mais elle ne suffit pas et plusieurs études internationales montrent régulièrement qu'elle n'est pas le premier levier de motivation et d'engagement.

• Remercier n'est pas naturel

Interview avec Christophe Laval, Liaisons Sociales Magazine, juin 2010

Qu'entend-on par la reconnaissance non monétaire au travail, dont vous êtes un ardent défenseur? Les pratiques américaines de best employee du mois sont-elles applicables en France? Dire merci devrait venir naturellement dans la bouche d'un manager. A-t-on besoin de l'apprendre? Est-ce à dire qu'un retour au paternalisme est souhaitable?

• La reconnaissance non monétaire peut-elle susciter l'engagement des salariés et donner du sens au travail?

Interview vidéo avec Christophe Laval, L'Expansion, 9 avril 2010

• Le coût du désengagement - Éclairages internationaux

par Christophe Laval, Personnel, mars-avril 2010

La question de l'engagement – ou du désengagement – n'est pas nouvelle. Elle semble même susciter un regain d'intérêt quand on aborde la problématique de la qualité de vie au travail. Pourtant, seul un petit nombre d'organisations a véritablement décidé d'investir du temps et de l'argent sur ce sujet, comme si une majorité de dirigeants ne réalisait pas à quel point le désengagement est générateur de coûts cachés.

• De nouveaux ressorts pour motiver les cadres 

par Isabelle Hennebelle, L'Expansion, 3 mars 2010

L'expression peut faire sourire, mais la reconnaissance «non monétaire» est une valeur qui monte en France, dans le sillage des usages en Amérique du Nord. «Il s'agit d'une pratique managériale fondée sur la reconnaissance sincère du collaborateur en tant que personne, de ses contributions et de ses implications quotidiennes. Elle passe par une rétribution symbolique ou concrète», synthétise Christophe Laval, un ancien DRH qui a créé VPHR, cabinet spécialisé dans ce nouveau domaine.

Comment nous joindre ?

VPHR (siège social)
5, avenue du Général Lambrigot

64500 - Saint-Jean-de-Luz

FRANCE
Tel : +33 (0)5 59 22 55 54

Email : contact@vphr.fr

 

VPHR (Amérique du Nord)

473 Deslauriers

Montréal, Québec, H4N 1W2

CANADA

Tel : +1 (800) 363 6464

Actualités Twitter